Pas d'enneigement naturel significatif en vue.

23/01/2020

Dans un air chargé de poussières sahariennes, le soleil se lève au-dessus du massif du Sancy le 23/01/20.

Vue depuis Murat-le-Quaire - photo Météovergne.

 

     Au 23 janvier, l'enneigement naturel dans le massif du Sancy est déficitaire, et ce de manière persistante. Le faible épisode neigeux du 17 janvier est malmené par la douceur des derniers jours. Ainsi, il faut monter au-dessus de 1500 m environ et uniquement au coeur du massif pour retrouver un enneigement continu sur certains versants. Après les quelques centimètres tombés au-dessus de 1200/1300 m le 17 janvier, un froid vif mais éphémère s'est installé pendant environ 3 jours. Depuis le 21 janvier, la douceur est de retour et a eu tendance à s'accentuer. Le froid observé en plaine la nuit (et dans certains creux des massifs) correspond uniquement à des inversions. Cette situation est bien visible par les relevés des stations météo suivantes :

 

 Stations Météo-France et Météovergne - graphiques Météovergne.

 

La situation en cours est globalement conforme à ce qui était anticipé depuis déjà plusieurs semaines.

 

Quels scénarios pour les prochains jours ?

 

     Vendredi et samedi, temps généralement sec avec une isotherme 0°C très grossièrement proche de 1800 m. Dimanche, incertitudes avec éventuellement des précipitations. Dans ce cas, un peu de neige tomberait au-dessus de 1400 m environ.

 

     Lundi, incertitudes également, avec de possibles précipitations. Il ne serait pas impossible qu'un modeste cumul de neige parvienne à se former au-dessus de 1300/1500 m si les précipitations se confirment.

 

     Mais quoi qu'il en soit, l'hypothétique enneigement sera vain : meilleure fiabilité concernant le passage d'une perturbation et surtout de son secteur chaud entre lundi soir et mardi : pendant quelques heures l'isotherme 0°C devrait être trop élevée pour observer de la neige, même sur les plus hauts sommets. On risque donc d'observer un lessivage pluvieux avant le refroidissement. Le froid de retour mardi signera la fin des principales précipitations. Un mince espoir d'évolution de la prévision serait que l'isotherme 0°C descende un peu plus bas dès les premières précipitations (favorable à la neige donc) mais ce scénario est minoritaire.

 

     Pour l'instant, on retiendra que l'abaissement de l’isotherme 0°C dans la nuit de lundi à mardi pourrait permettre un modeste cumul de neige à 1800 m avec une limite pluie/neige s'abaissant vers 1300 m sous les dernières précipitations. Net refroidissement mardi en journée et s'attardant mercredi (isotherme 0°C s'abaissant jusqu'à environ 1200 m). Le manteau neigeux restant devrait donc devenir très dur avec présence de glace (humidification puis refroidissement).

 

Prévision de la température de la masse d'air vers 1500 m dans les prochains jours.

Modèle CEP - www.meteociel.fr

 

     A partir de jeudi, un temps de plus en plus doux devrait s'imposer, potentiellement humide dès vendredi. Un excès de douceur est probable début février. C'est ainsi probablement à partir de jeudi que le "coup de grâce" devrait être porté si la douceur humide se confirme. Au mieux, la douceur serait sèche (moindre mal).

 

     Les tentatives d'enneigement dans les prochains jours, soumis à incertitudes, risquent d'être inefficaces mais il faudra rester attentif aux bulletins 48h Météovergne dont l'échéance permettra d'affiner nature et quantités des précipitations attendues.

 

     Les modélisations à long-terme persistent dans leur pessimisme : douceur anormale et temps plutôt sec s'annoncent pour le mois de février. Mais on ne peut exclure une radicale évolution dans les tendances...

 

Please reload

© 2020 - Météovergne - Mentions légales - CGV