Les stations foudre Météovergne du réseau Blitzortung

Présentation

    Il existe au niveau mondial, un réseau communautaire et collaboratif de détection de foudre en temps réel nommé Blitzortung. Les données ont l’avantage d’être gratuites et accessibles à tous (usage commercial non autorisé : le service est présenté sur l'application Météovergne sous la forme d'une rubrique accessible à tous y compris les non-abonnés).

    Météovergne a installé 2 stations de détection sur le territoire massif du Sancy/chaîne des Puys : l'une à Laqueuille (930 m), l'autre au sommet du puy de Dôme (1465 m), en partenariat avec L'Observatoire de Physique du Globe de Clermont-Ferrand. A proximité, vous trouverez également la station des collègues du Laboratoire de Recherche sur la foudre dans le Cantal ainsi que celle de l'association partenaire Météo-Centre dans l'Allier.

Comment ça fonctionne ?

    Blitzortung est un réseau de détection des décharges électromagnétiques dans l'atmosphère basé sur le temps d'arrivée.

    Le réseau de détection de la foudre se compose de plusieurs stations et d'un serveur central de traitement. Les stations transmettent leurs données vers le serveur.

    Une station de détection est composée d’antennes, d’un amplificateur, d’une carte CPU et d’un GPS.

    Les données relevées contiennent l'heure exacte d'arrivée de l'impulsion foudre reçue et la position géographique exacte de la station qui l’a détectée.

    La technique de localisation de foudre est basée sur des calculs de courbes hyperboliques. Les signaux radio émis d'une décharge de foudre se déplacent à la vitesse de la lumière, environ 300.000 kilomètres par seconde. Chaque signal reçu est horodaté sur les sites de réception. Les différences d'horodatage sont utilisés pour la production d'une courbe hyperbolique.

Schéma : Blitzortung

    Le point d'intersection de toutes les courbes hyperboliques définit l'emplacement de la source du signal radio. Cette position calculée est ensuite supposée être l'emplacement du coup de foudre.

    Voici ci-dessous un exemple d’un impact de foudre détecté en Espagne, à environ 30 km au sud de Cordoue : la station Météovergne de Laqueuille l'a notamment détecté, à environ 1000 km de distance. De nombreuses autres stations l'ont également détecté : le point où les courbes se rejoignent permet de localiser l’impact. Plus les stations ayant détecté l’impact de foudre sont nombreuses, plus la précision est améliorée.

    Remarque : la couleur des détecteurs correspond au modèle. Il en existe 3 au 31 mars 2020. Dans l'ordre de sortie : GREEN, RED, BLUE.

Accès aux données

    L'accès aux données en temps-réel se fait via la rubrique "Orages" de l'application (rappel : ouverte à tous même aux non-abonnés). A l'ouverture, la carte est centrée sur le territoire Sancy/chaine des Puys avec une vue sur les deux stations Météovergne. Si vous tapez sur l'une d'entre-elles, vous visualiserez notamment la distance de l'impact le plus proche et le plus éloigné récemment détectés (ici 1642 km et 760 km) :

    Vous pouvez zoomer/dézoomer à votre guise pour suivre par exemple l'arrivée d'un front orageux depuis le sud-ouest du pays.

 

Chaque nouveau coup de foudre est indiqué par un cercle blanc au contour rouge. Le dégradé de couleur jusqu'au rouge correspond à un archivage des relevés (jusqu'à 2h pour le plus ancien en rouge vif).

    Exemple de distances de détection sur un mois par la station Météovergne du puy de Dôme :

© 2020 - Météovergne - Mentions légales - CGV