Bulletin Cumulorage

Pourquoi ce bulletin ?

    Depuis mai 2017, l'application Météovergne propose un bulletin CUMULORAGE qui prend le relais du bulletin hivernal "NIVO-METEO", avec toutefois des objectifs bien différents. Entre le printemps et l'automne, de multiples activités de plein-air (agriculture, vol-libre, randonnées…) sont très sensibles au risque de précipitations et particulièrement face aux phénomènes convectifs responsables des averses et des orages locaux, se formant souvent sur place ou à proximité des massifs.

Orage en approche. Vue depuis Laqueuille.

     En prévision météo, plus un phénomène est petit, plus il est difficile à prévoir. Mais un petit phénomène n'est pas synonyme d'absence de danger : des averses diluviennes ou des orages violents localisés sont susceptibles de porter atteinte aux biens et aux personnes (inondations, grêle, vent violent, foudre,...).

    C'est tout le paradoxe souvent mal compris : oui il est peut-être impossible de prévoir avec précision (lieu, chronologie) des averses ou des orages et ce même quelques heures à l'avance, mais cela n'empêche pas de pouvoir prévoir des tendances fiables plus de 10 jours à l'avance dans le cas de phénomènes très étendus (exemple : vague de chaleur, vague de froid, temps anticyclonique...).

Un orage grêligène s'éloigne vers le nord-est. Vue depuis Laqueuille.

Pour en savoir plus sur la prévision des phénomènes convectifs et des limites des prévisions automatisées, c'est par ici.

Les averses et orages ne se prévoient pas.

Mais la qualification du risque, oui.

Les objectifs

Les objectifs du bulletin CUMULORAGE ("cumulus", "cumuls", "orage") sont multiples et permettent d'analyser et de décrire :

  • les conditions et les évolutions aérologiques (contexte synoptique, type de masse d'air, inversions, flux général, ISO 0°C, stabilité/instabilité).

  • le comportement de la convection sur la journée (type ou absence de nuages, bases/sommets des nuages convectifs, chronologie, qualification du risque d'averses et d'orages en recherchant les lieux et horaires les plus susceptibles d'être concernés).

  • le cumul de précipitations attendu (précipitations convectives ou non).

 Cette analyse se présente sous la forme de prévisions à 48h, de tendances sur les 2 jours suivants et d'une tendance ultérieure.

Grêlons observés à Laqueuille en juillet 2017.

Quel secteur ?

    Les prévisions Météovergne concernent actuellement le Massif du Sancy et la chaîne des Puys. Les prévisions du bulletin CUMULORAGE s'étendent sur une zone plus vaste pour la prévision des phénomènes convectifs (il n'y a pas de limite hermétique : par exemple si l'activité principale est attendue principalement en marge, cela sera signifié).

    Le coeur des prévisions reste toutefois attaché un large espace entre le massif du Sancy et la chaîne des Puys.

Le bulletin CUMULORAGE est disponible sur l'application Météovergne (15€/an).

Source carte : IGN - Géoportail.

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV