Froid intense en montagne puis risque de froid sévère.

     Dans 10 jours, ce sera le début du printemps météorologique (à ne pas confondre avec le printemps astronomique - explications ici). On a relevé pour l’instant les minimales suivantes depuis le début de l'hiver (stations Météovergne) : -11,9°C à Laqueuille (930 m), -13°C au Mont-Dore (1765 m). Ces valeurs sont banales en saison hivernale mais des températures nettement plus basses devraient être observées dans les prochains jours... Explications.

 

Photo d'illustration - image Wix.

 

1) Première phase : refroidissement sec et venteux.

 

     Dans la nuit de mardi à mercredi, le vent va basculer au nord-est et de l'air bien froid d'origine continentale s'engouffrera sur les massifs. Mercredi et jeudi, les températures seront de l'ordre de -6 à -10°C au-dessus de 1500 m. Pas de caractère exceptionnel. Mais en raison du vent violent à tempétueux de nord-est, les températures ressenties seront basses : -15 à -25 sur les sommets.

 

IMPORTANT : ce paramètre n'est pas dédié qu'au sensationnalisme médiatique mais bien utile pour des questions de sécurité - explications ici.

 

     Comme d'habitude dans ce type de flux, le secteur de Chastreix-Sancy sera particulièrement impacté par ce vent déferlant, et de même que sur les crêtes, le vent atteindra 70 à 100 km/h, voire jusqu'à 120 km/h environ jeudi matin. Seul avantage pour le sud-ouest du massif du Sancy : l'effet de foehn devrait permettre un temps très ensoleillé mais tourmenté pendant que les autres espaces des massifs risquent d'être plongés dans les nuages bas givrants (cela reste à affiner sur ce point).

 

     Maintien du froid vendredi, mais a priori moins vif, d’autant plus que le vent devrait faiblir. Et puis dans le week-end, le radoucissement pourrait être sensible et les températures pourraient même redevenir positives près des sommets (températures maximales et chronologie encore imprécises). A noter également que pendant cette période, c'est un temps sec qui dominera.

 

2) Risque élevé de froid sévère non atteint depuis plusieurs hivers.

 

     Après le possible rebond des températures dans le week-end, une impulsion froide d'origine polaire, nettement plus froide que la précédente, atteindra le pays. A l'heure de la rédaction de cet article, la chronologie de l'arrivée de cet air froid est encore très incertaine : entre samedi et dimanche ou entre lundi et mardi pour les scénarios les plus tardifs.

 

     Cela fait plusieurs semaines que ce coup de froid marqué était jugé probable. Cette possibilité a été confirmée courant février par un événement météorologique majeure, non arrivé depuis plusieurs années : l'éclatement du vortex polaire.

 

A quoi s'attendre ?

 

     Avant de d'expliquer les conditions attendues, plusieurs aspects méritent d'être évoqués.

 

      Il y a aujourd'hui une énorme méconnaissance sur l'origine et la réalisation des prévisions météorologiques. La très grande majorité des prévisions météo disponibles sur Internet, qui se veulent très précises, sont un non-sens qui décrédibilisent avec force la prévision météo. Les conséquences sont très néfastes pour l'intérêt à la discipline. Le risque de froid sévère, qui perturbe énormément les modélisations, a donné lieu à des réactions parfois virulentes. On pouvait lire récemment sur le fil d'actualité Facebook de différentes entreprises météorologiques : "Vos prévisions changent tout le temps", "N'importe quoi, déjà que vous n'êtes pas foutus de prévoir pour le jour-même", "C'est normal, c'est l'hiver !"... Ainsi on consulte des applications/sites Internet aux graphismes plus beaux les uns que les autres avec des prévisions heures/heures, parfois 15 jours à l'avance ! Pourquoi est-ce une aberration ? Car ces prévisions sont des données brutes des modélisations, sans analyse/interprétation par un prévisionniste. Donc critiquer en employant "ils", "vous" est vain puisque cela ne désigne personne.... Dans un contexte où les scénarios sont extrêmement divergents (hier encore le début de semaine prochaine pouvait connaître des températures allant de -20 à... +10°C à 1500 m !), et actualisés toutes les 6h, il est évident que sans analyse critique du CONTEXTE attendu et des INCERTITUDES, cela mène à une zizanie sans fin. Et pour peu que les médias s'en mêlent "pour faire peur" en utilisant ces données...

 

Bref, revenons-en à ce que les massifs connaitront.

 

Prévisions de la température vers 1500 m pour lundi à 7h. En haut, modèle GEM, en bas modèle GFS. Le modèle européen (CEP) propose une arrivée de ce froid plus tardive (mardi/mercredi). Cartes www.meteociel.fr.

 

     Vers 1500 m, des valeurs de -10 à -15°C semblent acquises au regard de la concordance des principales modélisations. Il y a toutefois un potentiel assez-fort pour que ces températures descendent jusqu'à -15/-20°C, voire ponctuellement un peu en-dessous de -20°C. On parle ici des températures sur les versants/sommets. Il suffirait que l'on se retrouve avec une situation de nuit claire et un vent plutôt faible pour que des pointes à -20/-25°C soient atteintes dans les creux des plateaux et dans les vallées vers 1000 m. Deux critères très importants sont donc encore incertains : la force du vent (qui conditionnera les températures ressenties - potentiel de -30/-40 sur crêtes - et l'abaissement des températures nocturnes) et la chronologie.

 

     On retiendra pour l'instant un paroxysme du froid pour lundi 26. Les modélisations ne sont donc pas toutes en accord sur l'intensité du froid car le "noyau" froid pourrait circuler plus au nord. Ces températures très hivernales seront accompagnées, sauf changement assez peu probable, d'un temps sec.

 

     Pour la suite, c'est encore trop tôt pour donner une tendance fiable. Il se pourrait qu'un spectaculaire redoux se manifeste assez rapidement (jusqu'à 15/25°C de plus... ?). Ce n'est qu'une option pour le moment ! D'autant plus que la modélisation européenne à long-terme, qui avait déjà anticipé ce froid à venir, maintien une anomalie négative de températures au moins jusqu’à la mi-mars (sans atteindre a priori les valeurs attendues tout prochainement). Et ce froid pourrait être neigeux...

 

Please reload

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV