Ce week-end : de la neige en Espagne, au Maroc mais peu ou pas dans le Sancy et la chaîne des Puys ?

Alors que l'enneigement était très satisfaisant dans le massif du Sancy au-dessus de 1200 m environ en début de semaine (près d'1m50 vers 1500 m mardi matin), un intense redoux pluvio-tempétueux est en place depuis mardi. La faute à un flux d'ouest très actif. Les cumuls abondants de pluie (plus de 100 mm en 48h jeudi soir au cœur du Sancy), les températures douces (jusqu'à +3/+4°C vers 1800 m, +9°C vers 1000 m), et le vent violent accentuant la sensibilité de la couche de neige au flux de "chaleur", ont sévèrement attaqué le manteau neigeux.

 

Un torrent présentant une forte turbidité au niveau du lieu dit "Les Longes" au Mont-Dore le 04/01/2018 vers 9h. Photo : Météovergne.

 

Jeudi, on observait vers 1400 m une perte de 40 à 80 % de l'épaisseur du manteau neigeux naturel selon les secteurs, par tassement et fonte, d'autant plus qu'il était préalablement très irrégulier en raison du vent lors des précédentes chutes de neige.

 

Ce contexte a provoqué une forte augmentation du débit des cours d'eau, comme le montre cette vidéo prise jeudi matin à la Bourboule avec la Dordogne en crue. Cette situation risque d'empirer d'ici vendredi matin.

 

Il y a encore quelques jours, le retour de l'air froid avec la bascule du flux au nord-ouest en fin de semaine et le retour d'un enneigement significatif semblaient acquis. Mais les cumuls de neige risquent d'être limités, voir nuls... Explications.

 

L'air froid dépressionnaire va plonger en direction de l'Afrique du Nord-Ouest sous la forme d'un talweg, s'isolant ensuite en une goutte froide sur la Méditerranée Occidentale. C'est de l'air remarquablement froid qui va descendre à de basses latitudes (-34°C vers 5500 m).

 Prévision de la température vers 5500 m pour samedi à 13h - modèle GFS - www.meteociel.fr

 

Cet air froid va permettre au flux de se redresser au sud-ouest puis de pivoter au sud-est d'ici samedi. Son isolement impliquera le creusement d'une dépression ibérique et le flux va s'inverser par rapport à ce que nous connaissons actuellement, passant de l'ouest/sud-ouest au sud-est. Ainsi, les masses d'air vont s'enrouler autour de la dépression et l'air doux circulera depuis le sud-est de l'Europe, pour remonter jusqu'au nord de la France.

 

 Prévision de la température vers 1500 m pour samedi à 13h - modèle GFS - www.meteociel.fr

 

Ce changement de flux est trahi sur l'animation ci-dessous qui modélise les précipitations jusqu'à lundi (ne pas faire de lecture direct : exemple "samedi à 11h il neigera"). L'idée est ici de montrer comment le flux va basculer de l'ouest/sud-ouest au sud-est, avec un front qui va onduler lors de la transition. A noter que ce vent de sud-est pourrait souffler de manière tempétueuse en montagne.

 

Source : www.meteociel.fr

 

Sans faire de prévision affinée, on s'attend à des chutes de neige significatives vers 1000m, voire moins, en Espagne, 1500 m et moins sur l'Atlas Marocain, pendant que sur nos massifs, l'isotherme 0°C risque de fluctuer vers plus ou moins 2000 m ! Oui, mais...

 

Vous avez surement remarqué, si vous consultez des prévisions automatisées, qu'elles ont eu un comportement très volatiles ces derniers jours concernant la prévision du week-end (passant de neige abondante à pluie abondante, ou encore frais avec peu de précipitations,...). Ceci illustre bien que la fiabilité est en réalité très mauvaise (même si la configuration météorologique attendue est maintenant connue), et que sans analyse critique, utiliser des prévisions affinées n'a aucun sens. Pourquoi une prévision si compliquée ?

 

Au-delà de la complexité de l'anticipation des passages de précipitations dans ce genre de situation, remarquez le comportement prévu de l'isotherme 0°C sur l'animation ci-dessous. Vous remarquerez dans le week-end, un axe sur le pays ou les courbes sont très resserrées, ce qui marque la séparation entre l'air froid à l'ouest avec un isotherme descendant à près de 900 m contre l'air chaud sur l'est avec un isotherme 0°C supérieur à 2000 m. Nos massifs seront donc situés en marge de cette limite. Ainsi, au regard des divergences actuelles entre les modélisations et des décalages possibles avec les conditions qui seront observées, il est très difficile de donner un scénario précis pour le week-end.

 

Nous retenons pour l'instant un scénario où la limite pluie/neige sous les précipitations (à affiner elles aussi !) serait trop élevée pour permettre un enneigement significatif (neige limitée aux sommets). Toutefois, si la situation est finalement favorable, 10 à 20 cm en moyenne montagne ne seront pas à exclure.

Source : www.meteociel.fr

 

Ensuite, la semaine prochaine s'annonce nettement plus calme. Elle devrait être fraîche à froide (de saison) avec éventuellement quelques précipitations. Une nouvelle période de temps très perturbé semble se profiler à partir de mi-janvier, et cette fois, le flux pourrait être suffisamment froid pour retrouver un enneigement significatifA confirmer bien entendu ! Pour rappel, un manque de fiabilité pour le week-end à venir sur des paramètres très précis, n'exclut pas de prévoir un contexte météorologique à plus long-terme.

 

Présenter une situation météorologique particulière permet de comprendre pourquoi répondre à la question "quel temps pour ce week-end ?" n'est pas un exercice facile. La situation ne pourra être affinée que 24/48h à l'avance.

 

Il faudra donc vous orienter vers le bulletin Météovergne quotidien (rédigé tous les matins) afin de connaître les derniers "réglages" météorologiques attendus.

 

Please reload

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV