Grande douceur puis froid brutal mais éphémère.

31/01/2020

Prévision de l'altitude de l'isotherme 0°C dans la nuit de dimanche à lundi. Modèle WRF - meteociel.fr

 

     La situation en cours dans les massifs est conforme aux prévisions avec de la douceur humide qui s'est installée ces dernières heures. L'enneigement naturel dans le Sancy, faible sous 1500 m et réservé à certains versants du cœur du massif, est actuellement fortement endommagé par la douceur, le vent et la pluie, dans un flux de S.O/O. La douceur va s'amplifier avec des températures anormalement élevées lundi, en lien avec une isotherme 0°C dépassant 3000 m (voir carte ci-dessus).

 

     Le cumul de neige fraiche de l'ordre de 10 cm à 1300/1500 m tombé cette semaine s'efface, comme prévu. Et il faudra s'attendre à une disparition de l’enneigement naturel continu sous 1500 m d'ici lundi au plus tard. Ce vendredi matin, l'attaque est déjà bien avancée, comme en témoignent ces webcams Météovergne, vers 1300 m :

 

 Webcams Météovergne.

 

      Un autre front pluvieux à toutes altitudes circulera samedi puis probablement à nouveau dimanche, toujours dans un contexte d'effet de foehn avec des pluies accentuées au cœur du Sancy et réduites au niveau des versants E/N.E (éclaircies).

 

     Lundi, après une nuit très douce (isotherme 0°C > 3000 m), le temps s'annonce sec, globalement ensoleillé avec un voile de nuages élevés plus ou moins épais (reliefs dégagés), à l'avant d'un front froid. Les températures en début d’après-midi seront remarquablement élevées et atteindront +9 à +13°C à 1500 m, +12 à +15°C à 1000 m, +16 à +18°C dans la plaine de la Limagne.

 

     Au cours de la nuit de lundi à mardi (ou peut-être mardi matin : incertitude chronologique), chute brutale des températures avec l'arrivée d’un front froid. Sa pénétration dans un champ de pression anticyclonique limitera le potentiel de précipitations, même si la neige remplacera rapidement la pluie sur les versants. Mardi, le fort flux de N.O drainera de l'air froid avec une température qui devrait passer sous -5°C à 1800 m. Ce froid ("normal") persistera mercredi avec un flux basculant au N.E. Aucun caractère exceptionnel pour ce froid : c'est la brusque chute des températures qui sera marquante puisqu'on pourra perdre 15 à 20°C sur certains sommets, en quelques heures.

 

Évolution de la température de la masse d'air à 850 hPa (environ 1500 m) prévue entre lundi et jeudi.

Modèle GFS - www.meteociel.fr

 

     Comme on peut le voir sur l'animation ci-dessous, la dorsale anticyclonique subtropicale et l'anticyclone de surface associé vont rapidement venir s’écrouler sur le pays. En conséquence, il ne faudra probablement pas compter sur plus de 10 cm de niege au-dessus de 1300 m, entre le passage du front froid mardi et les éventuelles averses à l'arrière, jusqu'à mercredi matin. Le cumul de neige probable à 1300 m devrait être compris entre 0 et 5 cm.

 

    Hormis ces incertitudes de cumuls de neige, qui ne devraient toutefois pas présenter de surprise, l’ensemble des modélisations converge vers la situation décrite ci-dessus : froid brutal (et "normal") mais éphémère suivi d'un temps sec dès jeudi qui sera associé à des inversions de températures (douceur sèche en altitude, possible mer de nuages, gel dans les creux topographiques et en plaine). Évolution générale fiable donc.

 

Prévision de la pression réduite au niveau de la mer et du géopotentiel 500 hPa entre lundi et vendredi.

Modèle GFS - www.meteociel.fr

 

     Un autre accord se dessine entre les modélisations, et pourtant à 10 jours d'échéance : à partir du week-end du 9/10 février, probable retour d'un flux d'ouest très perturbé (zonal). La proximité de l'anticyclone des Açores devrait limiter les offensives froides à l'arrière des fronts froids. On pourra effectivement observer des refroidissements neigeux mais ils s’annoncent brefs et les épisodes de douceur pluvieuse et tempétueuse risquent de se succéder. ll pourrait ainsi neiger ponctuellement à 1300 m environ mais le cumul de neige ne devrait se maintenir qu'au-dessus de 1500 m, au coeur du Sancy.

    

 

Prévision de la pression réduite au niveau de la mer et du géopotentiel 500 hPa pour le 9 février.

Modèle GFS - www.meteociel.fr

 

     A l'échelle du mois de février, la prévision semble se stabiliser. L'évolution attendue à partir du prochain week-end (décrite ci-dessus) devrait marquer le mois, à savoir une douceur humide associée à une anomalie mensuelle de température de l'ordre de 1 à 2°C (suffisante pour rejeter l’altitude de l'isotherme 0°C moyenne "normale" de 300 à 600 m plus haut).

 

 

Prévision à 500 hPa de l'anomalie de géopotentiel et des isohypses moyens pour le mois de février 2020

Modèle CFS - www.tropicaltidbits.com

 

 

Please reload

© 2020 - Météovergne - Mentions légales - CGV