En montagne, un temps très perturbé en vue.

 Progression à proximité du puy de la Tache en février 2019 (rafales > 150 km/h au sommet).

 

Photo Météovergne.

 

     C'est confirmé par l'ensemble des modélisations, ce qui est un élément constituant une bonne fiabilité : les conditions vont fortement se dégrader en montagne, particulièrement à partir de dimanche prochain. Ci-dessous, le graphique présente l’évolution de la pression réduite au niveau de la mer pour les 15 prochains jours, d’après les différentes simulations du modèle GFS. On constate bien qu'on se dirige vers un contexte dépressionnaire, avant les fortes incertitudes au-delà du 9 novembre environ. Ce seul paramètre ne permet pas de déduire directement le type de temps attendu. C'est pour cela qu'il faut décrire les causes et les conséquences concrètes de la situation à venir.

 

Scénarios GFS de la pression réduite au niveau de la mer (et des précipitations : paramètre trop imprécis ici).

Source : www.meteociel.fr

 

     Tout d'abord, les causes : le continent nord-américain connait actuellement en partie une vague de froid qui se traduit par une vaste zone de températures largement négatives (la carte ci-dessous présente les températures relevées à la mi-journée, avec le décalage horaire). Une partie de cette impulsion froide (en altitude) sera entrainée dans la circulation d'ouest. Dans l'Atlantique Nord, on observera ainsi un renforcement du contraste thermique entre l'air subtropical et l'air d'origine polaire. En conséquence, le courant-jet (jet-stream, vent circulant à très haute altitude) dépassera 250 km/h au-dessus de l'Atlantique, comme on peut le constater sur l'animation ci-dessous qui montre la prévision du jet-stream (vers 9000 m).

 

Source : www.meteociel.fr

 

Source : www.meteociel.fr

 

     De jeudi à samedi, on observera déjà le passage de fronts pluvieux mais sans sévérité notable (ce qui n'empêchera d'observer un vent fort à violent sur les sommets par moments et d'une manière générale des conditions difficiles). Ces fronts sont encore à préciser chronologiquement. Les températures seront plutôt douces ou de saison (limite pluie/neige bien au-dessus des massifs).

 

     C'est surtout à partir de dimanche que les conditions vont fortement se dégrader : une dépression très creuse, d'environ 965 hPa devrait se positionner sur les Iles Britanniques, pilotant une perturbation active sur le pays. Tempête et précipitations soutenues seront au programme en montagne, chute de la limite pluie/neige au passage du front froid, qui pourrait gagner une altitude plutôt assez élevée pour les massifs ( > 1500 m).

 

 Prévisions GFS de la pression réduite au niveau de la mer et du géopotentiel 500 hPa.

Source : www.meteociel.fr

 

     Ce contexte météo est bien cerné. Toutefois, en raison de l’échéance, il est encore trop tôt pour décrire la chronologie et l'intensité des évènements au-delà de dimanche. La semaine prochaine devrait être concernée par la poursuite de ces conditions agitées. Dans l'ensemble, il faudra s’attendre à :

 

- des épisodes de vent fort à violent de tendance O/S.O

- des passages de précipitations soutenues

- des cumuls abondants sur les versants ouest (fort effet de foehn vers l'est)

- des fluctuations rapides de la limite pluie/neige

- un potentiel enneigement significatif uniquement au-dessus de 1500 m environ (peu probable sous 1300 m)

 

Rejoignez les 890 abonnés à l'application Météovergne pour suivre quotidiennement les évolutions en cours et à venir dans les massifs : meteovergne.com/application.

 

 

Please reload

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV