Semaine agitée : alternance de conditions hivernales et de redoux.

     Après un peu plus de 15 jours jours de temps sec, ensoleillé et anormalement doux, les conditions évoluent depuis environ 48h avec la reprise progressive d'une circulation de tendance ouest. L'épisode de temps très printanier, quasi-estival, a ainsi pris fin, comme en témoigne l'évolution des températures sur 1 semaine à Laqueuille (930 m - station Météovergne) :

 

     On remarque bien la fin des maximales très élevées et des fortes amplitudes thermiques (écart quotidien), qui étaient ici de l'ordre de 15°C, mais qui ont localement dépassé 20°C en raison de la formation d'inversions nocturnes. La forme de la courbe entre le 24/02 et le 27/02 est typique d'une situation anticyclonique pour une station non située sur un "haut versant" ou un sommet : courbe hachée la nuit selon les brises descendantes et l'air doux brassé par le vent dominant, forte hausse de la température en journée.

 

     Le manteau neigeux a souffert de ces températures excessives, mais bien moins que ce qu'on pourrait imaginer. Observez d'ailleurs l'évolution comparée des températures maximales quotidiennes et de l’épaisseur de la couche de neige au sol à Super-Besse HORS PISTES (mesure automatique d'une station Météo-France :

 

 

     On remarque distinctement une accélération de la fonte avec l'arrivée de températures plus fraiches. Anormal ? Non ! Car la température ne fait pas tout ! Auparavant, l'air très sec et les nuits claires avec un regel du manteau neigeux la nuit, même par températures largement positives (rayonnement), et en journée, notamment, le processus de sublimation (passage directement de l'état solide à l'état gazeux de la surface de la neige) permettaient son refroidissement. Ainsi, oui, malgré tout, le bilan était négatif quotidiennement, mais si les conditions avaient été humides avec +5/+10°C (plus frais donc que ce qui a été mesuré), le manteau neigeux aurait disparu bien plus rapidement ! Et depuis le 27, avec l'arrivée d'humidité et de nébulosité, il n'y a plus de système de défense pour la neige : la fonte est accélérée, avec une température encore positive sous 1500 m, grossièrement, et du vent fort accentuant les échanges thermiques air/neige. Le corps humain a ainsi plus "froid" mais la neige, à 0°C maximum, n'aime pas de l'air humide, même à +3°C...

 

     Ce samedi 2 mars, un front a provoqué quelques chutes de neige au-dessus de 1300 m environ mais le cumul de neige près des sommets s'annonce anecdotique. Malgré des températures légèrement négatives au-dessus de 1700 m environ samedi après-midi, ce froid relatif sera balayé par un redoux sec dimanche (maximales élevées). Toutefois, pas de retour d'un temps sec et anticyclonique : cet air doux remontant dans un flux de sud-ouest aura une toute autre origine : approche d'un vigoureux front froid par l'ouest qui provoquera un vent violent en altitude dans la nuit de dimanche à lundi.

 

     Tout au long de la semaine, les massifs subiront une circulation perturbée de tendance ouest. L'organisation générale de la semaine est désormais actée. Les aspects chronologiques, les cumuls de pluie et de neige attendus seront encore à préciser, de même concernant les intensités maximales du vent. Voici toutefois les grandes évolutions attendues :

 

- LUNDI : vent violent, fortes giboulées, fort refroidissement.

 

- MARDI : journée de transition, assèchement, redoux.

 

- MERCREDI : douceur pluvio-tempétueuse à toutes altitudes, avant le front froid.

 

- JEUDI : vent violent, fortes giboulées, fort refroidissement

 

     On surveillera particulièrement la période entre mercredi après-midi et jeudi en raison de la présence d'un fort conflit de masse d'air : risque du passage d'un front froid très actif mercredi en soirée (précipitations orageuses ?), suivi de passages très perturbés dans l'air froid avec vent violent.

 

     Le froid drainé à l'arrière du front persistera jusque dans la nuit de vendredi à samedi, avant un nouveau redoux...

 

 

Source du graphique de base : www.meteociel.fr - modifié par Météovergne

 

     Ces fortes variations thermiques attendues sont traduites par les courbes ci-dessus et l'animation ci-dessous : on remarque bien que le pays subira pleinement les influences des dépressions circulant sur un axe traversant les Iles Britanniques. Les vastes secteurs chauds et les engouffrements de l'air froid à l'arrière des fronts froid sont nettement identifiables :

 

Évolution prévue de la température de la masse d'air à 1500 m entre le 2 et le 7 mars 2019 - WRF - www.meteociel.fr

 

     Les prévisions affinées ne seront possibles que 24/48h à l'avance dans le bulletin quotidien à 48h, et notamment concernant les cumuls de neige attendus, SELON L'ALTITUDE. Il est à ce jour très difficile de dire si d'ici vendredi ou le week-end, le bilan neigeux sera positif ou négatif car les précipitations dans l'air froid, typiquement aléatoires mais potentiellement fortes et fréquentes sont trop incertaines à cette échéance.

 

Pensez à l'application pour bénéficier des bulletins tendances, de nombreux autres services et pour soutenir Météovergne :

 

Please reload

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV