Un enneigement qui a du mal à s'affirmer : le point.

09/01/2019

 

Vue à proximité du puy Loup en direction du massif adventif le 4 janvier 2019 - photo Météovergne.

 

     Depuis le début du mois de janvier, le froid est parfois sensible sur certains secteurs mais encore ces derniers jours, il était présent sous forme d’inversions : il n’a pas dégelé du 3 au 7 janvier à Laschamps et à Laqueuille vers 900 m sous les nuages bas. Mais pendant cette période, temps très ensoleillé et températures souvent positives sur les sommets du Sancy (jusqu’à +3 à +5°C), donnant l’illusion que le froid était installé. Sur les versants : globalement plus de givre que de neige...

 

Température des 7 derniers jours (en abscisses) à 1765 m (station Météovergne).

   

      Ce mercredi 9 janvier, le « vrai » froid investit toutes les altitudes, avec une absence de dégel sur l'ensemble de la journée au-dessus de 800 m environ et une barre des -10°C à 1800 m qui devrait être atteinte d’ici jeudi. Toutefois, les chutes de neige associées sont et seront (très) modestes : la neige se fait toujours attendre malgré la circulation de passages neigeux depuis le nord. Ceux-ci pourront se poursuivre dans la nuit de mercredi à jeudi et pourront éventuellement provoquer un cumul de quelques centimètres de neige sur les versants nord du coeur du Sancy (potentiel maximal peu probable de 10 cm). Peu de chances donc d’observer un cumul neigeux significatif.

 

     La situation actuelle a souvent été anticipée avec beaucoup d'enthousiasme ces derniers jours en raison de nombreuses prévisions annonçant froid et neige. Toutefois, comme cela a été évoqué dans les bulletins Météovergne, au regard du contexte général (proximité de l'anticyclone, continentalisation rapide du flux), il convenait d'être très prudent concernant la prévision des cumuls (allant de 10 à 30 cm). Et on pouvait penser sans trop de risque que les cumuls modélisés étaient sans doute exagérés !

 

 Environ 2 cm de neige cumulée à Laqueuille à 930 m vers 19h30 le 9 janvier 2019 - Photo : Météovergne.

 

     Et puis, ces dernières heures, les prévisions étaient un peu plus optimistes en interprétant les modélisations à maille fine mais il y avait un fort risque d’avoir des données biaisées : en effet, les précipitations sont en général exagérées au niveau du relief, et plus rarement sous-estimées. Un espoir laissait donc penser que le cumul allait peut-être atteindre 10, voire 20 cm au coeur des massifs (versants nord surtout). Mais ces précipitations dites orographiques (amplifiées par le relief, donc justement difficilement modélisées), sans autre réelle dynamique (pas de front bien actif) ne se sont guère concrétisées. A noter aussi que la veille, le potentiel cumul de neige de quelques centimètres s'est transformé en pluies verglaçantes  : explications ici.

 

     Dans les prochains heures, c'est donc surtout le froid, et le froid ressenti qui seront les phénomènes marquants avec -10 à -12°C attendus vers 1800 m jeudi, une vive bise de nord-est soufflant surtout sur les crêtes du Sancy et au sud-ouest du massif, avec quelques chutes de neige encore possibles localement. Vendredi, temps encore bien froid avec maintien de la bise de nord/nord-est.

 

     Samedi, le flux va à nouveau basculer au nord-ouest : le froid sera moins vif mais l'isotherme 0°C ne devrait pas remonter au-dessus de 1000/1100 m environ et pourrait même rester un peu plus bas. De nouveaux fronts tenteront des incursions par le nord ce week-end, toujours dans un contexte anticyclonique. De nouvelles chutes de neige seront ainsi possibles mais cumuls incertains et qui risquent de le rester même 24h à l'avance. Difficile toutefois d'obtenir un cumul significatif avec ces offensives trop contraintes par la pression anticyclonique et donc peu actives. Dimanche, dans le secteur chaud d’une perturbation, de l'air plus doux (pas de douceur) devrait temporairement transiter sur les massifs par le nord (un vent de nord n'indique pas forcement un refroidissement) ce qui risque de faire remonter la limite pluie/neige (nouvel épisode de pluies verglaçantes ?). Cette situation complique encore davantage la prévision des cumuls : le potentiel de 10/30 cm cumuls entre ce mercredi et dimanche/lundi n'a à nouveau pas beaucoup de sens au regard du contexte en cours et à venir. C'est une donnée précise, mais dans un contexte incertain, sa fiabilité est médiocre.

 

 Mise en évidence des masses d'air dans les prochains jours grâce à la théta E - WRF - www.meteociel.fr

 

     Les flocons pourront donc être fréquents dans les prochains jours, mais sauf coordination de paramètres favorables, il devrait être difficile d'obtenir un réel cumul de neige favorable aux activités hivernales dans le massif du Sancy (hors enneigement artificiel).

 

     Dès lundi, le froid pourrait revenir à l’arrière d'un front froid. Au cours de la semaine prochaine, ce flux de tendance nord-ouest devrait se maintenir, au risque d'observer une poursuite des fluctuations thermiques au gré des passages des perturbations (fronts chauds/fronts froids).

 

     A plus long-terme, une évolution suffisamment récurrente dans les modélisations mérite d'être évoquée : la dernière décade du mois de janvier ainsi que début février pourraient connaitre une offensive hivernale marquée et généralisée avec un décrochage d'air polaire plongeant jusqu'en Afrique du Nord. Cette évolution sera suivie avec la plus grande attention dans les prochains jours.

 

Prévision de l'anomalie de température à 2m du sol du 21 au 27 janvier - http://effis.jrc.ec.europa.eu

 

Prévision de l'anomalie de température à 2m du sol du 28 janvier au 3 février - http://effis.jrc.ec.europa.eu

 

Modélisation du géopotentiel et de la température vers 5500 m du 17 au 23 janvier - GFS // - www.meteociel.fr

 

 

Please reload

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV