Potentielle offensive hivernale : quelle fiabilité ?

 Offensive hivernale au puy de Sancy le 9 novembre 2017. Photo Météovergne.

 

      Tout d’abord, il convient de rappeler le contexte actuel : nous subissons de longues semaines de précipitations déficitaires et d'anomalies positives persistantes de températures (sauf brèves exceptions). Si on se concentre sur la période allant du 1er au 20 octobre, on relève un cumul mensuel temporaire de 14,6 mm à Laqueuille (930 m, station Météovergne), 4,6 mm à Clermont-Ferrand/Aulnat (331 m, station Météo-France), soit un écart à la normale de -91% pour cette dernière.

 

     Aussi, au niveau des températures, on constate sur cette même période, 13 jours avec des maximales supérieures à +17°C à Laqueuille (930 m), et 5 jours avec des maximales supérieures à +20°C. On a même observé une pointe à +23,4°C le 12, ce qui est remarquable. A Aulnat (331 m), un temps très estival s'est imposé avec le seuil de la chaleur dépassé pendant 5 jours (maximales supérieures à +25°C) avec une pointe à +28,4°C le 5, et 14 jours avec des maximales supérieures à +20°C !

 

     Si on se place en altitude (graphique ci-dessous, station à 1765 m), on constate malgré tout une tendance à la baisse (depuis la mi-septembre) concernant les maximales. Il y a eu deux brefs épisodes hivernaux non-exceptionnels pour l'époque de l'année avec un thermomètre qui s'est abaissé à -3,7°C début octobre.

 

     Ce sont ces maximales en altitude qui permettent de rendre compte au mieux de l'évolution actuelle (masse d'air moins "bruitée" par le réchauffement diurne et le rayonnement nocturne). Ainsi, les inversions observées récemment biaisent la réalité de la masse d'air : ce 21 octobre on relevait +10 à +13°C sur les versants vers 1200/1500 m contre localement +5°C, voire 0°C dans les creux à altitude nettement plus basse (minimale de +3,7°C à Aulnat).

 

 Evolution de la température à 1765 m entre le 15/09 et le 21/10 à 12h - station Météovergne.

 

     La situation météo va évoluer dans les prochains jours. Tout d'abord, dès lundi, le flux de nord-est va gagner en vitesse et on observera une baisse temporaire des températures (pas de froid). Les rafales seront supérieures à 50 km/h sur les sommets jusqu'à mercredi au moins. On devrait approcher 100 km/h au sud-ouest du Sancy (secteur Chastreix-Sancy).

 

     Nous sommes et seront ainsi situés sur la marge orientale de l'anticyclone. En fin de semaine, une nouvelle impulsion anticyclonique va remonter vers de hautes latitudes sur l'Atlantique Nord, permettant un basculement de l'air froid dépressionnaire en direction du pays.

 

     Les modélisations des derniers jours sont assez unanimes sur ce changement de configuration. L'air froid déboulerait entre vendredi et samedi. Certaines modélisations proposent une isotherme -10°C qui pourrait frôler le puy de Sancy, ce qui marquerait de basses températures pour la saison et donc une offensive hivernale marquée et précoce (anomalie négative de 10 à 13°C à 1500 m).

 

 Modélisation ECMWF - Pression mer et géopotentiel 500 hpa - 27/10/18. www.meteociel.fr

 

       Mais l'échéance n'est pas encore toute proche, c'est pourquoi, malgré une bonne fiabilité en apparence, il convient d'être très prudent. D'ailleurs à l'heure de l'écriture de ce bulletin, des signaux d'un possible scénario plus évolué semble se dessiner : au-lieu d'observer une coulée froide déferlant sur le pays, l'air froid pourrait interagir avec l'air chaud méditerranéen et provoquer la formation d'une dépression entre l'Espagne et la France : dans ce cas, situation très complexe avec de l'air qui pourrait être plus froid dans l'Atlas Marocain à 1500 m que dans le Sancy à la même altitude...

 

     Météovergne vous invite donc à être très prudent vis-à-vis des prévisions météo disponibles : sans connaitre ce contexte d'incertitudes, les prévisions plusieurs jours à l'avance et parfois heure par heure (quelle aberration !) n'auront aucun sens. En gros, dimanche prochain, il pourrait faire -9°C au puy de Sancy, comme +6°C. Parler des éventuels cumuls de neige est donc encore bien prématuré, bien que le potentiel de chutes de neige conséquentes et jusqu'à basse altitude soit présent... On espère une stabilisation des prévisions d'ici mercredi 24 octobre.

 

Please reload

© 2019 - Météovergne - Mentions légales - CGV