Temps estival ou presque. Puis sursauts hivernaux tardifs ?

     Il y a seulement quelques jours, on observait encore quelques chutes de neige sur les sommets du Sancy. Ces dernières heures, un temps très ensoleillé avec des températures en forte hausse s'est installé. Un contexte de plus en plus estival va se poursuivre et se renforcer dans les prochains jours, et ce au moins jusqu'à dimanche. Ensuite, les incertitudes sont nombreuses mais certains signaux méritent une attention car il serait bien trop précipité de penser que ce temps ne nous quittera plus en attendant l'été.

 

 L'enneigement visible depuis le puy de Sancy le 17 avril 2018 - photo : Météovergne.

 

Une situation inédite depuis octobre 2017, et pas uniquement d'un point de vue thermique.

 

     Tout d'abord, il convient de qualifier cette période de temps sec et doux/chaud qui s'annonce : il faut remonter au mois d’octobre 2017 pour retrouver une telle situation, d'un point de vue thermique (rien d'étonnant même si ce mois d'octobre a été chaud) mais surtout au regard du temps sensible puisque dans l'hiver, particulièrement pluvieux et neigeux, des jours successifs de temps sec et relativement doux ont été absents dans l'ensemble.

 

     Impulsé par une dorsale anticyclonique aux racines subtropicales, un anticyclone va se positionner sur l'Europe rejetant à des latitudes élevées la circulation dépressionnaire. C'est de l'air très doux qui s'impose et s'imposera dans les prochains jours avec une masse d'air de l'ordre de +10/+14°C vers 1500 m.

 

 

     Ce graphique Météovergne des températures relevées à 1765 m sur 30 jours montre bien une dynamique de hausse globale des températures en altitude (une marque du printemps) ce qui n'a pas empêché de connaitre des valeurs fréquemment négatives.

 

Un épisode quasi-estival assez durable.

 

     Ce mardi 17 avril, l'air doux envahi les massifs. On a relevé au plus chaud +22,2°C à Clermont-Ferrand/Aulnat, +18,6°C à Laqueuille (930 m), +16,4°C à la Ferme de Guéry (1300 m), +12°C au puy de Dôme, +10,8°C à 1765 m. Ceci permet d'avoir des points de repère pour les jours suivants où les températures pourront dépasser +20°C à 1000 m. Les nuits seront fraîches dans les creux sous forme d'inversions. Des températures très douces et assez régulières pourront se maintenir sur les sommets, ce qui n’empêchera pas la neige restante dans le massif du Sancy de regeler par rayonnement nocturne (air sec). Un temps très ensoleillé va persister. On surveillera toutefois à chaque actualisation du bulletin 48h un risque assez faible d'averses/faible orage par évolution diurne (aucune dégradation généralisée attendue).

 

 Source carte : https://www.tropicaltidbits.com

 

     La carte ci-dessus présente la prévision de l'anomalie de température de la masse d'air vers 1500 m pour samedi prochain. Mais c'est bien dès mercredi 18 avril que les températures pourront être à plus de 10°C au-dessus des normales. Cet épisode ne sera donc pas éphémère.

 

Mais une menace de sursauts hivernaux jusqu'en mai.

 

     Il ne faut pas oublier que nous ne sommes qu'en avril et que si ce temps persisterait, cela marquerait à nouveau une anomalie chaude récurrente comme on en observe ces dernières années. Une telle situation était attendue pour le confort de chacun mais il est nécessaire aussi de différencier mesures scientifiques et temps ressenti. L'hiver a pu paraitre long et froid à certains. Pourtant, cela cache notamment le mois de janvier le plus doux depuis 1900 à l'échelle du pays !

    

     Pour en revenir au temps qui suivra cette période quasi-estivale, il reste probable qu'au cours ou en fin de semaine prochaine, les températures accusent une forte baisse. Plusieurs signaux apparaissent sur les modélisations avec de l'air froid dépressionnaire qui déboulerait dans un flux de nord-ouest. Il faut avoir à l'esprit, qu'à l'écriture de ce bulletin, au-delà de dimanche/lundi prochain, les prévisions précises sont beaucoup trop hasardeuses et seront amenées à évoluer. Il est probable que la semaine prochaine soit très contrastée entre son début et sa fin.

    

     Les modélisations à plus long terme proposent une disparition de l'anomalie chaude et avec un temps plus perturbé qui pourrait nous orienter vers un mois de mai dans les normes au niveau des températures ou un peu en-dessous. Avec un gradient thermique exacerbé au printemps, cela pourrait bien être un facteur favorable aux épisodes neigeux tardifs en altitude, mais il ne s'agit ici que d'une tendance assez vague.

Prévision de l'anomalie de température à 2 mètres pour le mois de mai 2018. Source carte : www.cpc.ncep.noaa.gov

 

Retour sur des épisodes neigeux tardifs notables et récents

 

Liste non exhaustive !

  • 19 mai 2017

  •  1er mai 2016

Le fameux "jamais 2 sans 3" va t-il s'appliquer cette année après deux 1er mai de suite aux conditions hivernales dans le massif du Sancy (au-dessus d'une certaine altitude) ? Pour l'instant, l’échéance est encore beaucoup trop lointaine pour être fiable...

 

N'oubliez pas l'application Météovergne pour soutenir ce travail et être maintenu informé des conditions météo en temps-réel 365 jours par an dans le massif du Sancy et la chaîne des Puys.

 

Please reload

© 2020 - Météovergne - Mentions légales - CGV