Froid sévère dès dimanche. L'hiver tardif s'installe ?

EDIT 19/03 - 18h. L'invasion froide attendue débutera finalement à compter de la nuit de lundi à mardi. La prévision a évoluée depuis la rédaction de cet article et s'est complexifiée avec des enroulements dépressionnaires sur ou à proximité du pays et un air froid continental "brut" qui a été dévié plus au nord. Mardi/mercredi, on n'atteindra pas les valeurs observées fin février (-21,1°C à 1765 m). Par contre, les vitesses de vent de la bise de nord-est seront plus élevées. Ainsi, c'est bien un ressenti glacial qui va s'installer pour au moins 48h. Pas de caractère exceptionnel donc, comme cela aurait pu être le cas, mais il convient de ne pas sous-estimer le froid attendu et les rafales de vent pour toute sortie en montagne. AVIS SPÉCIAL ICI.


MASSIF DU SANCY/CHAINE DES PUYS.


Ce mercredi 14 mars vers 6h30, grâce à une nuit claire et à un vent faible on relève -2,7°C à Laqueuille (930 m), -7°C à 1765 m. On observera un fort redoux en journée avec 10 à 15°C en plus d'ici l'après-midi. Ce nouveau coup de douceur accentuera le contraste de températures à venir puisque de l'air très froid, remarquable pour la saison, va débouler par le nord-est d'ici dimanche. Auparavant, la neige va également revenir sur les massifs. Explications.


Un versant du massif du Sancy lors de l'épisode hivernal du 1er mai 2016 - Photo : Météovergne.


La tendance est visible depuis plusieurs semaines : la deuxième partie du mois de mars sera marquée par une anomalie négative de température et cela se confirme depuis plusieurs jours par les modélisations. Après le passage d'un front actif dans la nuit de mercredi à jeudi, tempétueux, et majoritairement pluvieux à toutes altitudes, un contexte de giboulées se mettra en place jeudi/vendredi (samedi à affiner) avec une tendance au refroidissement mais avec des températures tout à fait de saison. La neige devrait à nouveau s'accumuler sur les massifs, surtout vendredi, voire samedi, mais quantités et limite pluie/neige seront à affiner quotidiennement dans le bulletin 48h. Il est en effet difficile de qualifier le potentiel neigeux durant cette période de transition débouchant sur un changement de flux.


Les précipitations demandent donc à être précisées. En revanche l'arrivée d'air très froid dès dimanche ne fait plus trop de doutes. On n'atteindra pas les valeurs de fin février (quoi que...) mais les valeurs seront remarquablement basses aussi tardivement dans la saison. En journée, l'isotherme -10°C descendra jusqu'à 1300/1400 m et la barre des -15°C devrait être atteinte sur le puy de Sancy. Les scénarios les plus froid envisagent des températures encore plus basses de quelques degrés, comme le modèle WRF ci-dessous. Une masse d'air proche de -18°C à 1500 m sur le nord de la France pour une mi-mars, cela n'est pas anodin...


Prévision température vers 1500 m et géopotentiel 850 hpa dimanche 18/03 à 9h - modèle WRF - www.meteociel.fr


Lundi s'annonce probablement comme la journée la plus froide de cet épisode. Il pourrait ne pas dégeler jusqu'en plaine (peut-être dès dimanche également : incertitudes chronologiques), -10 à -15°C au-dessus de 1500 m tout au long de la journée. Aussi, la bise de nord-est devrait s'intensifier d'ici mardi, ce qui accentuera considérablement le refroidissement corporel et les risques de gelures (des pointes proches de 100 km/h pourront être observées sur les sommets du Sancy et du côté de Chastreix-Sancy). Ce froid s'annonce sec dans l'ensemble (nébulosité préciser). Cette arrivée d'air froid sera rendue possible par le gonflement de l'anticyclone scandinave, qui permettra l'établissement d'un flux continental en direction de l'Europe de l’Ouest.


Prévision pression sol et géopotentiel 500 hpa pour dimanche 18/03 à 13h - modèle GFS - www.meteociel.fr


REMARQUE : plus on avance dans la saison, plus les journées rallongent avec une énergie solaire croissante. Ainsi, le réchauffement de la surface terrestre s'accroit le jour. Ceci n'empêche pas l'arrivée d'air très froid en altitude sur nos massifs isolés. Ces aspects sont importants car les écarts thermiques entre la plaine et les sommets sont souvent exacerbés à cette saison et particulière dans ce genre de situation. De même pour les amplitudes thermiques : -7°C ce mercredi matin vers 1800 m, +18°C environ à Clermont-Ferrand dans l'après-midi, alors que l'épisode hivernal n'a pas encore débuté. Attention donc de ne pas utiliser les températures prévues ou observées en plaine pour extrapoler celles sur les sommets qui s'annoncent très hivernales, et dignes d'un niveau de froid marqué en période hivernale.


Aussi, il est bon de rappeler que l'hiver météorologique est terminé depuis le 28 février. Nous sommes donc au printemps depuis le 1er mars et ce jusqu'au 31 mai. Ce temps hivernal à venir concernera donc des statistiques météorologiques du printemps 2018 avec des anomalies de températures qui pourraient atteindre 15 à 18°C sous les normales de saison.


Prévision de l'anomalie de température vers 1500 m pour dimanche 18/03 par rapport à la moyenne climatologique 1981/2010.

Source : http://tropicaltidbits.com

Après le pic de froid entre dimanche et mardi matin, l'anomalie négative se réduira mais une tendance froide/fraiche va persister. Même s'il sera possible d'observer une ou des incursions plus douces (on surveillera un possible redoux temporaire neigeux/pluvieux vers jeudi), le froid dans l'ensemble pourrait nous accompagner au moins jusqu'à début avril. Si l'on se projette à plus long-terme, il est possible que le printemps ait du mal à se mettre franchement en place en avril/mai. A suivre... !


Cet article a été réalisé grâce aux modélisations disponibles mercredi en début de matinée. Des ajustements seront à prévoir, notamment concernant les précipitations jusqu'à dimanche, malgré une tendance bien cernée.

© 2020 - Météovergne - Mentions légales - CGV