A venir : très perturbé, fort potentiel neigeux. Tempêtes.

Après l'intense lessivage pluvio-tempétueux de fin décembre/début janvier, les massifs subissent un temps plus ou moins perturbé et sans excès notables. Une petite couche de neige fraîche s'est reconstituée au-dessus de 1300/1500 m et la température s'est clairement orientée à la baisse en altitude au fil des jours, comme le confirme le graphique d'observations ci-dessous. Dans le week-end, nous allons connaître un redoux samedi puis un temps un peu perturbé dimanche, et dès la nuit de lundi à mardi, les conditions vont devenir très difficiles pendant plusieurs jours... Explications.


Graphique : Météovergne.

L'Atlantique Nord va fortement se dynamiser dans les prochains jours grâce à une remontée d'air doux subtropical, pilotée par l'anticyclone des Açores, qui va reprendre sa place, et une puissante advection (= déplacement horizontal de l'air) d'air froid en provenance du Québec, passant par le sud du Groenland et qui va débouler jusqu'au sud-est de l'Europe d'ici la fin de semaine.

Prévision de la température vers 5500 m et du géopotentiel à 500 hpa pour lundi à 1h du matin - modèle GFS - www.meteociel.fr

En conséquence, c'est un flux de nord-ouest très actif qui va se mettre en place avec une succession de perturbations provoquant des cumuls abondants de précipitations, un vent fort à violent persistant et un risque de voir circuler au moins une dépression tempétueuse. C'est situation est matérialisée par le courant-jet rectiligne (vent à haute altitude qui signe le conflit thermique entre l'air chaud subtropical et l'air froid polaire) qui va circuler au-dessus du pays.

Prévision du jet-stream vers 9000 m pour mardi à 19h - modèle GFS - www.meteociel.fr

Le cumul de précipitations s'annonce conséquent. Les modélisations sont assez unanimes pour confirmer que ce temps très perturbé persistera au moins jusqu'à vendredi. Pour le week-end, c'est encore incertain : soit ce dynamisme se poursuit, soit l'air froid dépressionnaire plonge vers le centre et le sud de l'Europe, provoquant un flux plus nordique sur le pays avec des températures très froides en montagne (pas de valeurs exceptionnelles), inférieures à -10°C au-dessus de 1500 m accompagnées d'un vent fort à tempétueux.


A noter que les Alpes du Nord, déjà excessivement enneigées dans certains secteurs, devraient gagner 1m à 1m50 de neige d'ici vendredi au-dessus de 1500 m (altitude grossièrement estimée), voir 2 mètres et plus si l'agitation se poursuit dans le week-end.


Ce contexte est assez bien cerné et confirmé par les modélisations au fil des jours. Mais qu'en est-il de l'enneigement à attendre ? Il s'agit de la principale incertitude, en plus des possibles creusements dépressionnaires tempétueux. Le cumul d'ici la fin de semaine est encore difficile à estimer car comme nous serons situés à l'interface air chaud/air froid, des fluctuations de la limite pluie/neige sont attendues. Toutefois, l'air froid s'annonce dominant et les phases de redoux devraient être assez brèves mais suffisantes pour provoquer des pluies marquées probablement à toutes altitudes (ISO 0°C vers 2000 m).


Sans trop de risque, on peut quand même affirmer que le cumul neigeux s'annonce abondant au-dessus de 1500 m dans le massif du Sancy. D'ici vendredi, la couche formée pourrait atteindre/dépasser 50 cm à 1 m.


Il ne s’agit là que d'un potentiel qui sera à affiner dès qu'on en saura davantage sur la chronologie et l’intensité des probables redoux.


Dans tous les cas, ce cumul sera très fortement hétérogène en raison du vent fort/tempétueux persistant. Des épisodes neigeux sont attendus jusqu'à environ 800 m.


L'animation ci-dessous, qui présente l'évolution modélisée de la température vers 1500 m, permet de se rendre compte des ondulations attendues au sein du conflit de masse d'air (ne pas lire la carte sans interprétation : des décalages seront encore probablement à prévoir).



Source : www.meteociel.fr


La chronologie identifiable pour l'instant est la suivante : lundi, le vent se renforce et dépassera 100 km/h sur les sommets d'ici la soirée/début de nuit au plus tard avec l'arrivée de précipitations marquées. Évolution de la limite pluie/neige à affiner. Le cumul de neige s'annonce déjà important mercredi matin au-dessus de 1500 m environ avec des chutes de neige qui pourraient affecter des espaces sous 1000 m mercredi en journée. L'épisode de redoux le plus marquant pourrait intervenir jeudi et on surveillera le risque d'une violente tempête entre mercredi et jeudi.


Cet article a été rédigé grâce aux modélisations disponibles vendredi 12 janvier au soir. Tout au long de la semaine, il faudra être attentif aux évolutions rapides du temps, qui seront spécifiées dans le bulletin quotidien affiné, ainsi que dans un probable avis spécial en ligne d'ici dimanche/lundi.

Tempête neigeuse sur la route du col de la Croix-Morand fin décembre 2017. photo : Météovergne.

© Météovergne - Mentions légales - CGV